Sorceleur Wiki
Usurpateur
Empereur de Nilfgaard
Fergus var Emreis Emhyr var Emreis

L'usurpateur [N 1] est un empereur nilfgaardien qui est arrivé au pouvoir en renversant le souverain légitime, Fergus var Emreis.

L'Usurpateur avant la Saga[]

Après le coup d’État, l'usurpateur mit Fergus var Emreis en prison, soumis à la torture. Fergus ne s’est pourtant pas laissé briser, un autre moyen a donc été mis en œuvre. Sous ses yeux, Braathens un magicien à la solde de l’usurpateur à transformé son fils, Emhyr var Emreis en monstre. Le magicien y a ajouté sa petite touche personnelle. Une dose d’humour, en l’occurrence. Emhyr, en nilfgaardien, signifie « hérisson ». Fergus ne s’étant pas laissé briser, il l’assassina. Quant à Emhyr, il fût lâché dans la forêt, au milieu des quolibets et des sarcasmes, traqué par des chiens.

Après son accession au trône, le nouveau souverain amnistie tous ceux que son prédécesseur a condamné... à l’exception des hommes reconnus coupables de trahison envers l’Etat. Il continua les conquêtes dans le Nord et conquit, au moins, le Royaume de Maecht.

L'Usurpateur dans les adaptations[]

Dans Gwent: The Witcher Card Game[]

Arbre des récompenses[]

Parchemin 1 : L'on ne sait pas grand-chose sur l'Usurpateur, pas même son nom. Son assassin et successeur, Emhyr var Emreis, y veilla.
Parchemin 2 : L'Usurpateur était le principal conspirateur du complot visant à assassiner Fergus var Emreis… et à torturer cruellement le fils et héritier de l'empereur, Emhyr.
Parchemin 3 : Cependant, à part cela, que sait-on vraiment ? Il aurait été un fermier, un simple fils de paysan devenu général grâce à sa ruse et son courage au combat. Cependant, comme chacun sait, on ne se contente jamais de ce que l'on a…
Parchemin 4 : Des marchands et des nobles déçus par le règne de Fergus observaient avec grand intérêt le général acclamé. Ils se bousculaient pour le flatter et l'assurer de leur soutien… Pourtant, une fois privé de sa couronne, il se retrouva complètement seul.
Coffre 1 : L'Usurpateur fit tout son possible pour donner un semblant de légitimité à son règne et asseoir son autorité. Dans toutes les grandes villes, il fit ériger des statues en son honneur. Il offrit des milliers de florins à des poètes pour louer sa magnificence et demanda à des historiens de dénicher de la documentation prouvant qu'il était le fils illégitime de l'empereur Torres. L'Usurpateur arrachait de ses propres mains la langue de quiconque avait la bêtise d'évoquer ses origines paysannes.
Coffre 2 : La cruauté de l'Usurpateur était légendaire. Il instaura un régime militaire strict dans tout l'empire. Le coupable du plus petit méfait était passible du fouet et les auteurs de crimes plus graves risquaient la mutilation ou la plus douloureuse des morts. L'Usurpateur espérait que ces méthodes ramèneraient l'ordre dans un empire en proie au chaos. Hélas, il obtint le résultat opposé.
Coffre 3 : Ayant accédé au pouvoir par le meurtre, l'Usurpateur accordait une grande valeur aux espions et aux assassins. Par conséquent, les activités de renseignement de l'empire se développèrent comme jamais sous son règne et les alchimistes mirent au point de nouveaux poisons d'une redoutable efficacité. Emhyr var Emreis critiqua les méthodes de son prédécesseur, les jugeant cruelles et indignes d'un souverain… Toutefois, bien sûr, il y eut souvent recours par la suite.
Parchemin 1 : Dans sa jeunesse, l'Usurpateur était un véritable patriote, honoré de servir son empire, malgré le mépris qu'il éprouvait pour ses dirigeants. Il doutait depuis longtemps des capacités de l'empereur Fergus var Emreis, persuadé que la faiblesse du souverain conduirait le Nilfgaard à sa perte. Hélas, l'Usurpateur avait pour seule ambition de combattre aux côtés de ses hommes pour améliorer l'empire, et il se satisfaisait de sa position. Les choses changèrent, bien sûr, quand un autre soldat, qu'il ne connaissait pourtant pas, attisa le ressentiment de l'Usurpateur envers l'empereur et l'incita à agir avant qu'il ne fût trop tard.
Parchemin 2 : Motivé par son patriotisme et ses nouvelles ambitions, l'Usurpateur prit du galon à une vitesse inouïe. Bien que sans cesse entravé par des ordres idiots, il sut se servir de son esprit de stratège pour assurer de nombreuses victoires décisives à l'empire. Il obtint rapidement le grade de général et se retrouva sous les ordres directs de l'empereur.
Toutefois, cette proximité avec Fergus ne fit qu'alimenter son mépris. L'Usurpateur voyait maintenant clairement la faiblesse et l'apathie de l'empereur.
Et il décida donc de prendre les choses en main.

Notes et références[]

Notes[]

  1. Son nom est inconnu.

Références[]