Sorceleur Wiki
Ligne 2 : Ligne 2 :
   
 
== Historique du titre ==
 
== Historique du titre ==
Le titre de roi de Kovir et Poviss tire ses origines dans l'ancien [[Comté du Kovir|comté rédanien du Kovir]], dont les seigneurs finirent par se revendiquer indépendants et user du titre de roi. À l'issue de la [[guerre d'indépendance du Kovir]] cet état de fait fut reconnu, et après la mort de [[Radowid III le Hardi|Radowid III]] les [[rois de Redania]] cessèrent d'user du titre de roi de Kovir et Poviss<ref name=":0" />. Les monarques se succèdent sur le trône jusqu'à la [[sécession du Poviss]] et au coup d'État d'[[Idi]] qui laisse le titre vacant jusqu'à la montée d'[[Esterad Thyssen]] sur le trône<ref>''House of Thyssen'' - ''Esterad.''</ref>.
+
Le titre de roi de Kovir et Poviss tire ses origines dans l'ancien [[Comté du Kovir|comté rédanien du Kovir]], dont les seigneurs finirent par se revendiquer indépendants et user du titre de roi. À l'issue de la [[guerre d'indépendance du Kovir]] cet état de fait fut reconnu, et après la mort de [[Radowid III le Hardi|Radowid III]] les [[rois de Redania]] cessèrent d'user du titre de roi de Kovir et Poviss<ref name=":0" />. Les monarques se succèdent sur le trône jusqu'à la [[sécession du Poviss]] et au coup d'État d'[[Idi]] qui laisse le titre vacant jusqu'à la montée d'[[Esterad Thyssen]] sur le trône<ref>''House of Thyssen'' - ''Esterad.''</ref>.
  +
  +
Bientôt unis par les liens du sang à toutes les autres dynasties du monde, les rois de Kovir respectèrent scrupuleusement les traités d’Exeter. Jamais ils ne se mêlaient des affaires de leurs voisins. Jamais ils ne remirent en cause les règles de l’accession au pouvoir, même lorsque certains bouleversements historiques désignaient le roi ou le prince royal comme le successeur légal au trône de Redania, d’Aedirn, de Kaedwen, de Cidaris ou même de Verden et de Lyria. Jamais le puissant royaume de Kovir ne tenta d’annexer ou de conquérir un quelconque territoire, jamais il n’envoya de canonnières armées de catapultes et de balistes sur les eaux territoriales étrangères, jamais il ne tenta d’usurper le titre de « gouverneur des mers ». Kovir se contentait d’une mer libre et ouverte au commerce - mare liberum apertum -, et reconnaissait le caractère sacré du commerce et du profit.<ref name=":0" />
   
 
== Liste des rois de Kovir et Poviss ==
 
== Liste des rois de Kovir et Poviss ==

Version du 9 mars 2019 à 17:39

Le titre de roi de Kovir et Poviss est porté par le souverain du royaume de Kovir et Poviss. Dans sa forme complète, ce titre est : «  Roi de Kovir et Poviss, NarokVelhad et Talgar » (V.O. : król Koviru, Poviss, Naroku, Velhadu i Talgaru). Il a d'abord été porté par la maison Trojden jusqu'à l’accession au trône d'Esteril Thyssen à la fin du XIIe siècle[1].

Historique du titre

Le titre de roi de Kovir et Poviss tire ses origines dans l'ancien comté rédanien du Kovir, dont les seigneurs finirent par se revendiquer indépendants et user du titre de roi. À l'issue de la guerre d'indépendance du Kovir cet état de fait fut reconnu, et après la mort de Radowid III les rois de Redania cessèrent d'user du titre de roi de Kovir et Poviss[1]. Les monarques se succèdent sur le trône jusqu'à la sécession du Poviss et au coup d'État d'Idi qui laisse le titre vacant jusqu'à la montée d'Esterad Thyssen sur le trône[2].

Bientôt unis par les liens du sang à toutes les autres dynasties du monde, les rois de Kovir respectèrent scrupuleusement les traités d’Exeter. Jamais ils ne se mêlaient des affaires de leurs voisins. Jamais ils ne remirent en cause les règles de l’accession au pouvoir, même lorsque certains bouleversements historiques désignaient le roi ou le prince royal comme le successeur légal au trône de Redania, d’Aedirn, de Kaedwen, de Cidaris ou même de Verden et de Lyria. Jamais le puissant royaume de Kovir ne tenta d’annexer ou de conquérir un quelconque territoire, jamais il n’envoya de canonnières armées de catapultes et de balistes sur les eaux territoriales étrangères, jamais il ne tenta d’usurper le titre de « gouverneur des mers ». Kovir se contentait d’une mer libre et ouverte au commerce - mare liberum apertum -, et reconnaissait le caractère sacré du commerce et du profit.[1]

Liste des rois de Kovir et Poviss

Ci-dessous la liste des souverains connus ayant porté le titre de roi de Kovir et Poviss.

Rois de la maison des Trojdeniens :

Rois de la maison des Thyssenides :

Voir aussi

  • Comté du Kovir

Notes et références

  1. 1,0 1,1 et 1,2 La Tour de l'Hirondelle, Chapitre 8.
  2. House of Thyssen - Esterad.