Sorceleur Wiki
Sorceleur Wiki
{{{caption}}}
Mélusine
Détails
V.O.
Meluzyna

Mélusine est une créature ayant une queue de serpent et des ailes de chauve-souris.

Sous la plume de Sapkowski[]

— Le sloop a été mis à l’eau sous le nom de Mélusine, répondit le capitaine en haussant les épaules. Avec une figure de proue correspondant à sa dénomination et plaisante à regarder. Ensuite, on a changé l’un et l’autre. Les uns racontèrent effectivement qu’il était question dudit sponsor. D’autres, que les prêtres de Novigrad accusaient sans cesse M. van Vliet d’hérésie et de blasphème, et qu’il a donc voulu leur lécher le… Qu’il voulait rentrer dans leurs bonnes grâces.
La Saison des Orages, Chapitre ?.


Mélusine dans The Witcher[]

Dans The Witcher 3: Wild Hunt[]

Entrée de Journal[]

J'ai vu… une ombre… De grandes ailes, comme un nuage qui passe dans le ciel. Ensuite, je l'ai entendu crier.
– Britt de Svorlag
Un vaste réseau de cavernes s'étend sous les montagnes de Skellige, près du village de Svorlag. Depuis des générations, les villageois évitaient ces cavernes comme la peste, sachant qu'elles abritaient une échidna sanguinaire du nom de Mélusine.

Cette terrifiante créature avait autrefois fait l'objet d'un culte. Le sorceleur avisé n'était néanmoins pas dupe. Il avait affaire à un monstre redoutable, certes, mais un monstre tout de même. Une créature qu'il avait été formé à exterminer. Pour ce faire, il lui faudrait recourir à des carreaux de la meilleure facture qui soit, à sa fidèle épée en argent, et se fier à sa dextérité innée.

Mélusine dans les adaptations[]

Dans Gwent: The Witcher Card Game[]

Arbre des récompenses[]

Parchemin 1 : Mélusine était une échidna puissante et particulièrement féroce, qui rôdait sur les côtes de Spikeroog, où elle dévorait tous les malheureux qui avaient la malchance de trop approcher de son antre. Toutefois, à une époque lointaine, la bête n'avait pas à chasser sa nourriture, car les gens la lui apportaient de leur plein gré...
Parchemin 2 : Les fidèles de l'île vénérèrent la terreur volante durant des siècles, apaisant son appétit avec des offrandes de blé et de bétail et, en de rares occasions, des sacrifices humains. Ils étaient intimement convaincus que la créature commandait à la mer et au ciel, et qu'elle dévasterait leurs flottes s'ils arrêtaient de satisfaire son appétit vorace.
Parchemin 3 : À chaque génération, les fidèles devaient sacrifier l'un des descendants du fondateur de leur clan. On les appelait les enfants de Faroe et c'était un grand honneur d'être choisi pour le sacrifice. L'événement était un rituel sacré auquel n'osaient pas déroger les insulaires par crainte de susciter le courroux de Mélusine. Cependant, après des siècles, les gens avaient complètement oublié la raison de cette tradition horrible et singulière.
Parchemin 4 : Pourtant, certains peuvent encore expliquer l'origine de Mélusine et de ses fidèles dévoués. Celui qui parvient à trouver l'un des rares druides possédant encore ces connaissances peut entendre l'histoire tragique de la mère de Mélusine, et découvrir comment un cœur brisé l'a poussée à punir la lignée de son bien-aimé volage pendant des siècles.
Coffre 1 : Jadis, contre toute raison, une sorcière des mers appelée Fucusya tomba amoureuse d'un capitaine pirate assez remuant : Rioghan de Faroe. La vie simple n'était pas faite pour lui, qui rêvait surtout d'action et quittait souvent la sorcière pendant des mois pour se lancer dans de grandes aventures. Malgré toutes les bénédictions que Fucusya accordait à son bien-aimé pour le protéger, Rioghan finit par tomber à court de chance et par périr durant une escarmouche. Toutefois, la sorcière des mers n'allait pas abandonner son homme à l'au-delà aussi facilement. Elle fit appel à une puissante magie pour arracher le pirate aux fonds qui l'avaient englouti.
Coffre 2 : "Que sa vie brille aussi vivement que l'amour entre nous !" Les mots célèbres de la sorcière des mers Fucusya marquèrent le miraculeux retour à la vie de son bien-aimé. Ils scellèrent aussi son destin. Car Rioghan n'avait jamais vraiment aimé la sorcière, qu'il trompa avec bien des maîtresses durant leur relation. Ainsi donc, à compter de ce jour fatidique, il fut condamné à ne plus jamais se sentir vraiment vivant. La bénédiction de sa nouvelle vie se changea rapidement en une sinistre existence apathique. Désespérant de retrouver les frissons qu'il avait connus, le capitaine pirate abandonna donc Fucusya une dernière fois pour partir à l'aventure, brisant ainsi définitivement le cœur de la sorcière. Celle-ci n'ayant plus d'amour pour attiser la flamme vitale de Rioghan, le pirate vivrait un tourment éternel en cherchant vainement la satisfaction.
Coffre 3 : Une légende locale raconte l'histoire d'un pirate maudit, condamné à parcourir les côtes de Spikeroog pour l'éternité en poursuivant un but inatteignable, incapable de quitter la terre ferme pour reprendre ses aventures en mer. Les témoins qui déclarent avoir vu déambuler l'homme disent qu'il semble toujours dans un état léthargique, dépourvu d'émotions et complètement absent. Il se contente de marcher. Encore et encore. Jour et nuit. Ce n'est guère plus qu'un cadavre animé par un mouvement routinier, avançant sans destination particulière. Toutefois, la plupart des gens estiment que cette histoire n'est qu'un ramassis de sottises et que si l'on a aperçu un homme, ce n'est sûrement qu'un ermite ivre vaquant à ses occupations.

Notes et références[]

Notes[]


Références[]