Sorceleur Wiki

Le Sang des Elfes est un roman d'Andrzej Sapkowski.

Quatrième de couverture[]

Le royaume de Cintra a été entièrement détruit. Seule la petite princesse Ciri a survécu. Alors qu’elle tente de fuir la capitale, elle croise le chemin de Geralt de Riv. Pressentant chez l’enfant des dons exceptionnels, il la conduit à Kaer Morhen, l’antre des sorceleurs. Initiée aux arts magiques, Ciri y révèle bien vite sa véritable nature et l’ampleur de ses pouvoirs. Mais la princesse est en danger. Un mystérieux sorcier est à sa recherche. Il est prêt à tout pour s’emparer d’elle et n’hésitera pas à menacer les amis du sorceleur pour arriver à ses fins…

Résumé[]

Ciri est à présent protégée par Geralt de Riv. Après l'avoir retrouvée chez un marchand en Haut-Sodden (voir L’Épée de la Providence), il l'a emmenée dans le repère des sorceleurs de l'école du Loup, Kaer Morhen. Ciri y suit les enseignements des autres sorceleurs, à savoir le vieux Vesemir, Coën, Eskel et Lambert : elle étudie les monstres et comment les combattre, elle apprend également à combattre avec une épée dans le style des sorceleurs. Un an plus tard, à l'entrée de l'hiver, la magicienne Triss Merigold arrive à son tour à Kaer Morhen. Elle a été appelée par Geralt afin de les épauler lorsque surviennent d'occasionnels mais étranges et anormaux comportements chez Ciri. Triss réalise que Ciri est une Source. Elle révèle ne pas avoir le pouvoir de contrôler les talents de Ciri et recommande à Geralt de mettre sa fierté de côté afin de demander de l'aide à Yennefer, magicienne bien plus expérimentée que Triss mais ancien amour de Geralt.

Pendant ce temps là un mystérieux magicien appelé Rience recherche la fillette. Il est le serviteur d'un mage bien plus puissant à l'identité inconnue. Il capture le barde Jaskier, ami de Geralt, et le torture afin d'obtenir des informations sur Ciri. Jaskier est sauvé par l'arrivée opportune de Yennefer, qui s'engage dans un court combat magique avec Rience. Rience parvient à s'échapper par un portail ouvert par son maître mais Yennefer réussit à lui laisser une cicatrice de taille au visage.

A la fin de l'hiver suivant l'arrivée de Triss, Geralt quitte Kaer Morhen avec Triss et Ciri, dans l'intention de mener la fillette au Temple de Melitele à Ellander où elle recevra une éducation "normale" de la part de Nenneke. Sur le chemin, Triss tombe malade et ils se joignent à la compagnie des nains de Yarpen Zigrin, lesquels veillent sur une caravane pour le Roi Henselt. Geralt parle à Ciri des roses d'Aelirenn, une elfe qui mourut en menant les jeunes elfes au combat contre les humains. Puis la caravane est attaquée par les Scoia'tael et il est révélé que la mission d'escorte était un piège dressé par le roi qui doutait de la loyauté de Yarpen.

Une fois Ciri laissée à Ellander, Geralt fait de son mieux pour tenter de retrouver Rience et son mystérieux employeur. Avec l'aide de Jaskier et Shani, il provoque une confrontation avec Rience, au cours de laquelle ils sont tous les deux blessés. Le maître de Rience intervient à nouveau en ouvrant un portail pour son serviteur et Filippa Eilhart empêche Geralt de poursuivre le mage. Elle tue également le dernier survivant des Frères Michelet afin qu'il ne puisse fournir à Geralt aucune information susceptible de révéler l'identité du mystérieux magicien.

Le séjour de Ciri à Ellander est constamment hanté par des rêves troublants jusqu'à l'arrivée de Yennefer, qui débute son éducation aux arcanes de la magie. Yennefer devient le mentor et professeur de Ciri pendant environ un an. Comme elles sont sur le point de quitter le temple de Meritele pour se rendre à l'école de magie d'Aretuza, Yennefer dit à Ciri "au début, tu ne m'aimais pas". Après une série de flashbacks détaillant les études de Ciri avec Yennefer, du jour de son arrivée jusqu'au moment présent où elles sont sur le point de quitter le Temple, Ciri finit par répondre "En effet, je ne t'aimais pas", puis elles partent. Car de fait, d'un antagonisme initial, leur relation s'était transformée petit à petit en un lien fort et profond, comme celui d'une mère et sa fille.

Personnages[]

Publication française[]

Notes et références[]

Notes[]


Références[]