Sorceleur Wiki

Lara Dorren est la fille de Shiadhal et Auberon Muircetach.

Apparence et caractère[]

Lara Dorren aep Shiadhal était l'une des plus belles femmes de son temps. Elle avait les cheveux blonds clairs, les yeux verts et mesurait cinq pieds sept pouces.[1]

Lara Dorren aep Shiadhal avant la Saga[]

L’histoire de Lara et de Cregennan est une histoire vraie, mais tellement enjolivée aujourd’hui qu’on a du mal à démêler le vrai du faux. Il existe aussi de nombreuses divergences entre la version humaine et la version elfique de la légende, toutes deux respirant le chauvinisme et la haine raciale. Aussi éliminerai-je les fioritures et me contenterai-je des faits. Cregennan de Lod était un magicien, Lara Dorren aep Shiadhal, une elfe magicienne, une Aen Saevherne, une Érudite, l’une des porteuses du Hen Ichaer, l’énigmatique – y compris pour eux, les elfes – Sang ancien. L’amitié, puis l’amour qui unissait les deux jeunes gens fut initialement bien accueilli par les deux races ; rapidement cependant, des ennemis firent leur apparition, s’opposant farouchement à l’idée d’une union entre les magies humaine et elfique. Tant parmi les elfes que les humains, il s’en trouva pour y voir une trahison. [2].

Cregennan et Lara firent aussi l’objet de controverses – devenues troubles aujourd’hui –, suscitèrent la jalousie et l’envie. En bref : à la suite d’une intrigue ourdie contre lui, Cregennan fut éliminé. Lara Dorren, traquée et poursuivie, mourut d’épuisement dans un endroit désert en mettant au monde une fille. L’enfant fut sauvée par miracle. Elle fut recueillie par Cerro, la reine de Redania. Quoi qu’il en soit, la coexistence entre les elfes et les humains éclata comme une bulle de savon, et les deux peuples se sautèrent à la gorge. Ce fut le début de la guerre, qui se poursuit encore aujourd’hui.[2]

Sous la plume de Sapkowski[]

Extrait de la version populaire:

« La reine répliqua : "Ce n'est pas à moi que tu dois demander pardon, mais à ceux que tu as outragés par tes incantations. Tu as eu le courage de commettre des actes malveillants, aie maintenant le courage de faire face à tes poursuivants et à la justice imminente. Il n'est pas en mon pouvoir de te pardonner tes péchés." Pour toute réponse la sorcière se hérissa, ses yeux pleins de haine lancèrent des éclaires : "Ma fin est proche, s'écria-t-elle, mais la tienne aussi, oh! reine. Lorsque sonnera, terrible, l'heure de ta mort, tu te souviendra encore de Lara Dorren et de ses malédictions! Mais sache que celles-ci atteindront également tes descendants, et jusqu'à la dixième génération!" Ayant toutefois remarqué que le cœur de la reine continuait à battre imperturbablement dans son sein, la méchante elfe cessa de proférer injures et menaces, et commença à implorer aide et miséricorde telle une chienne... »
Le Baptême du Feu, Chapitre 5.


Extrait de la version elfique:

« ... mais ses implorations n'attendrirent guère le cœur de de pierre des Dh'oine, ces horribles et impitoyables créatures. Et lorsque Lara, demandant miséricorde non plus pour elle-même mais pour ses enfants, s'agrippa aux portières du carrosse, sur l'ordre du roi, le bourreau la frappa de son sabre et lui taillada les doigts. Et lorsqu’au cours de la nuit le gel de février se mit à mordre, Lara rendit son dernier souffle en mettant au monde sa fillette, au milieu des bois, au sommet de la montagne, la protégeant du peu de chaleur qu'elle abritait encore en elle. Et alors, bien qu'alentour régnait la nuit, le froid et la neige, le printemps fit soudain son apparition au sommet de la montagne, et des fleurs de feainnewett s'ouvrirent. Encore à ce jour, elles ne fleurissent qu'en deux seuls lieux : à Dol Blathann et sur le sommet de la montagne qui vit périr Lara Dorren aep Shiadhal. »
Le Baptême du Feu, Chapitre 5.


Notes et références[]

Notes[]

  1. ↑ Lara Dorren n’était pas une elfe comme les autres. Elle était une Aén Saevherne et porteuse d’un gène à part. Le résultat de plusieurs années de travail. Unie à un elfe - cela va sans dire - porteur d’un autre gène, elle devait mettre au monde un enfant encore plus spécial. En concevant son enfant avec la semence d’un humain, elle a enterré cette chance, elle a gâché le résultat de centaines d’années de planifications et de préparations. C’est du moins ce que tout le monde pensait à l’époque. [3].
  2. ↑ Parmi les sources, les descendants de Lara Dorren sont considérés comme encore plus spéciaux.[4]

Références[]

tr:Lara Dorren