Sorceleur Wiki

Sub-Pages:

Keira Metz est une magicienne originaire de Carreras. Elle fut l'une des conseillères du roi Foltest de Temeria avant d'être contrainte d’émigrer, le roi ayant chassé toutes les magiciennes de Temeria. Elle est également une membre de la Loge des Magiciennes.

Apparence et caractère[]

Keira Metz était petite, menue, aux longs cheveux raides couleur paille. Elle portait au cou un médaillon en argent, en forme de croix d’ankh, serti de zircons.[1]

Keira Metz dans la Saga[]

Dans Le Temps du Mépris[]

Durant le Soulèvement sur l'Île de Thanedd, elle a été littéralement projetée par une fenêtre par Artaud Terranova, atterrissant sur Geralt qui passait dessous à la recherche de Ciri.

Dans Le Baptême du Feu[]

Plus tard, Keira devint l'une des plus jeunes membres de la toute récente Loge des Magiciennes.

Dans La Dame du Lac[]

Filippa Eilhart confie à Sabrina Glevissig et Keira Metz d'entrer à Rhys-Rhun sans faire de bruit, aussi discrètement qu’une colonie de souris, dans le but de prendre Vilgefortz vivant sans lui faire la moindre égratignure ni le moindre hématome.[2]

Sous la plume de Sapkowski[]

C’est pourquoi je fais partie du Conseil de Foltest de Témérie, et que j’y siège aux côtés de Fercart et de Keira Metz.
Le Sang des Elfes, Chapitre 3.


Avant que le sorceleur ait retrouvé la parole, une magicienne, petite, menue, aux longs cheveux raides couleur paille, s’était approchée d’eux. Il la reconnut aussitôt : c’était celle aux chaussures en peau de dragon des montagnes dont la blouse de tulle vert ne masquait rien, pas même un menu détail tel qu’un grain de beauté sur son sein gauche.[...]
[...]Keira Metz le regarda droit dans les yeux, puis elle fit la grimace.
Elle portait au cou un médaillon en argent, en forme de croix d’ankh, serti de zircons.

Le Temps du Mépris, Chapitre 3.


La lumière qui permettait d’apprécier la scène dans ses moindres détails provenait d’une boule suspendue au-dessus de la tête de Keira Metz, l’une des magiciennes avec qui Geralt avait papoté la veille au banquet. Il eut du mal à la reconnaître : elle avait troqué ses tulles vaporeux contre un habit d’homme, et elle portait un stylet à son côté.
Le Temps du Mépris, Chapitre 4.


Keira fit un pas de côté, se balança légèrement et, de toutes ses forces, lui assena son poing dans la figure. La tête du magicien partit en arrière avec une telle violence que l’espace d’un instant Geralt eut l’impression qu’elle allait s’arracher de son torse. Son nez et ses lèvres ruisselant de sang, Terranova s’affaissa entre les mains des hommes qui le soutenaient. La magicienne ne lui assena pas un second coup, bien qu’elle ait gardé la main en l’air. Le sorceleur aperçut l’éclat d’un poing américain en cuivre dans sa paume. Il ne fut pas étonné. Keira était minuscule, elle aurait été incapable de porter un tel coup à main nue.
Le Temps du Mépris, Chapitre 4.


Apparitions[]

Notes et références[]

Notes[]


Références[]

  1. Le Temps du Mépris, Chapitre 3.
  2. La Dame du Lac, Chapitre 4.