Sorceleur Wiki
{{{rubrique}}}
Heimdall
V.O.
Hemdall

Heimdall est l'un des héros mythique des îles de Skellige. La légende dit que lorsque surviendra Tedd Deireadh, le temps de la Fin, le temps du Froid Blanc et de la Tourmente sauvage, Heimdall, avertit de l’arrivée de Naglfar par Kambi, affrontera les forces hostiles de la contrée de Morhögg, les fantômes, les démons et les spectres du Chaos. Il se tiendra sur l’Arc-en-Ciel et fera retentir le cor pour prévenir son peuple que le temps est venu de saisir les armes et de former les rangs. Alors commencera Ragh nar Roog, la Dernière Bataille, celle qui décidera si tombera la nuit ou pointera l’aube..[1]

Sous la plume de Sapkowski[]

—Ce grand rocher suspendu au-dessus de l’eau, dit Crach an Craite, appuyé sur la rambarde, c'est Kaer Heimdall, le beffroi d’Heimdall. Heimdall, c’est notre héros mythique. La légende dit que lorsque surviendra Tedd Deireadh, le temps de la Fin, le temps du Froid blanc et de la Tourmente sauvage, Heimdall affrontera les forces hostiles de la contrée de Morhögg, les fantômes, les démons et les spectres du Chaos. Il se tiendra sur l’Arc-en-Ciel et fera retentir le cor pour prévenir son peuple que le temps est venu de saisir les armes et de former les rangs. Alors commencera Ragh nar Roog, la Dernière Bataille, celle qui décidera si tombera la nuit ou pointera l’aube.
La barcasse glissa adroitement sur les vagues pour pénétrer dans les eaux plus calmes de la baie, entre le beffroi de Heimdall et un second rocher aux formes tout aussi fantasques.
—Le rocher plus petit, c’est Kambi, expliqua le jarl. Dans nos mythes, Kambi est un coq d’or magique qui, en poussant son cocorico, avertit Heimdall de l’arrivée de Naglfar, le drakkar des enfers qui transporte les armées des Ténèbres - les démons et les spectres de Morhögg -, et qui est exclusivement constitué d’ongles de cadavres. Tu ne voudras sans doute pas le croire, Yennefer, mais il se trouve encore des gens sur Skellige qui, avant une inhumation, arrachent les ongles des morts pour empêcher les fantômes de Morhôgg de venir les récupérer.

La Tour de l'Hirondelle, Chapitre ?.

» Entends-tu? Kambi le coq coquerique. La vague vient heurter la rive, poussée par le bec de Naglfar. Heimdall fait résonner son cor, il fait face aux ennemis, debout sur l’arc-en-ciel de Bifröst. Il chasse le Froid blanc, il chasse le vent et la tourmente... Les mouvements violents de la Vouivre font trembler la terre...
» Le loup dévore le soleil. La lune s'obscurcit. Ne restent plus que le froid et les ténèbres. La haine, la vengeance et le sang...
»De quel côté te placeras-tu, Yennefer? À l'est ou à l'ouest de Bifröst? Seras-tu avec Heimdall, ou contre lui? Kambi le coq coquerique. Décide-toi, Yennefer. Choisis. Car c’est bien pour cela qu’on t’a jadis rendu la vie, pour qu’au moment opportun tu puisses faire un choix. Choisiras-tu la Lumière ou les Ténèbres?

La Tour de l'Hirondelle, Chapitre ?.

—Mais c’est plein de poussière! Ça colle aux doigts tellement c’est sale! Vysogota? Qu’est-ce que c’est? Ici, sur cette image? Cet homme suspendu à un arbre?
—Ça? (Vysogota jeta un coup d’œil à la page volante.) Une scène de la légende de Heimdall. Le héros Heimdall est resté suspendu durant neuf jours et neuf nuits au Frêne des Mondes, pour gagner au travers du sacrifice l’accès au savoir et à la puissance.
—J’ai fait plusieurs fois ce genre de rêve, dit Ciri en se frottant le front. Un homme suspendu à un arbre...

La Tour de l'Hirondelle, Chapitre ?.


Heimdall dans The Witcher[]

Dans The Witcher 3: Wild Hunt[]

Entrée de Journal[2][]

Selon une croyance répandue sur tout l'archipel, le serpent mythique Ouroboros, replié sur lui-même en forme de huit, aurait créé le temps en se mordant la queue. Le cercle du temps sera bouclé quand Ouroboros reprendra sa queue entre ses crocs pour fermer la boucle. Ainsi débutera le Dernier Âge, également baptisé Temps du Froid blanc ou Blizzard du Loup, Tedd Deireadh. Pour beaucoup, ce temps sera précédé de nombreux signes avant-coureurs : certaines sources mentionnent un loup dévorant le soleil, une éclipse de lune. Puis viendra la bataille dénommée Ragh nar Roog ou Ultime Bataille, Combat de la Lumière et des Ténèbres. Elle débutera par l'apparition d'un drakkar en os humains, porteur d'une armée de spectres et de démons. Celui qui guette l'arrivée du drakkar depuis son abri de chasse est un héros nommé Hemdall. Le coq doré Kambi chantera pour signaler son arrivée. Alors, Hemdall montera sur le Bifrost, le pont Arc-en-ciel, pour mettre un terme à l'avancée de l'armée des ténèbres. Au cours de la bataille, Hemdall sonnera de son cor : pour les îliens, ce sera le moment de prendre part à l'Ultime Bataille. Ce conflit final décidera d'une nuit éternelle sur le monde ou du lever d'une nouvelle aube.
Une légende locale affirme que tous les clans de Skellige descendent d'Hemdall en droite ligne. Au solstice d'été, il aurait quitté son abri de chasse pour aller épier la déesse Heulyn. Épris l'un de l'autre, ils passèrent tout l'été ensemble, et l'automne venu, Heulyn dut repartir. Pour cette raison, les mois d'été, où Heulyn revient auprès d'Hemdall sur Skellige, voit les jours les plus fastes de l'archipel .
Six fils naquirent de cette union, un pour chaque clan de Skellige. Leur père les laissa libres de choisir leur île, mais avant, ils durent prouver leur bravoure en chassant les natifs ou en trouvant un terrain d'entente. C'est ainsi que les fils d'Hemdall et Heulyn bâtirent leur propre renommée. La mémoire de leurs exploits est honorée par leurs descendants, membres des clans qu'ils ont fondés.

Notes et références[]

Notes[]

  1. Heimdall (de Heimdallr en vieux norrois qui signifie peut-être « pôle du monde ») est un dieu ase de la mythologie nordique. Il est le gardien du pont Bifröst (l'arc-en-ciel qui sépare Ásgard des mondes inférieurs) et a pour charge de souffler dans Gjallarhorn lorsque viendra le Ragnarök. Pendant le Ragnarök, Heimdall est destiné à tuer Loki et à être tué par lui. Il est également le dieu de la lumière et de la lune, fils des neuf mères appelées les vierges ou filles de Geirrendour ou d'Ægir.

Références[]