Sorceleur Wiki
(Ajout de catégories)
(Ajout de catégories)
Ligne 23 : Ligne 23 :
 
[[Catégorie:Magiciens]]
 
[[Catégorie:Magiciens]]
 
[[Catégorie:Humains]]
 
[[Catégorie:Humains]]
  +
[[Catégorie:Personnages seulement mentionnés]]

Version du 10 janvier 2013 à 17:50

Eltibald dans la bande dessinée (par Bogusław Polch)

Eltibald était un mage, connu pour sa théorie de la Malédiction du soleil noir, aussi appelée « Manie d'Eltibald le Fou ». Il est mentionné dans la nouvelle « Le moindre mal ».

Il étudia les menhirs des Dauk, les nécropoles de Vojgor et la mythologie des bébés-garous (en VO, bobołak), et parvint à la conclusion qu'une certaine éclipse changerait soixante des filles nées cette nuit-là en créatures violentes qui permettraient le retour de la déesse Lilit et la fin du monde.

À cause de cette théorie, des filles de toutes classes sociales, y compris de familles royales, furent recherchées par les magiciens, certaines pour être éliminées, d'autres pour être enfermées dans des beffrois. D'autres furent soumises à des autopsies et l'une d'elles fut disséquée. Par exemple, la princesse Renfri de Creyden fut traquée par le magicien Stregobor.

On ignore ce qu'il advint d'Eltibald.

Dans les bandes dessinées

Eltibald apparaît dans la bande dessinée Mniejsze zło (« Le moindre mal »).

Dans « Le prix de la neutralité »

Eltibald est également mentionné dans « Le prix de la neutralité » car la malédiction du soleil noir est supposée affecter Deidre Ademeyn. vi:Eltibald