Sorceleur Wiki
Sorceleur Wiki

Le Culte du Feu Éternel est une religion de Novigrad dont la soi-disant vertu sacrée protège la ville en raison de la présence de ses dix-neuf temples du Feu Éternel. À Novigrad, tous sont égaux devant la loi. Le droit est le même pour tous : quiconque blasphème contre le Feu Éternel périt dans les flammes et voit son patrimoine confisqué.

Prêtres notables[]

Sous la plume de Sapkowski[]

— Oui, une certaine précision très importante, répéta Chapelle. Nous avons en effet affaire à un acte d’hérésie et de blasphème sacrilège. Il est bien évident qu’aucun cambio, je dis bien aucun, et aucun monstre d’ailleurs, n’aurait pu s’approcher des murs de Novigrad en raison de la présence dans ses dix-neuf temples du Feu éternel dont la vertu sacrée protège la ville. Quiconque affirme qu’il a vu un cambio à La Grotte de la pique, située à un jet de pierre du maître-autel du Feu éternel, est un hérétique sacrilège qui devra répudier ses paroles. S’il s’avérait qu’il refuse de les répudier, je serai dans l’obligation de l’aider sous la forme des forces et des moyens qui demeurent, croyez-moi, à ma disposition dans mes geôles. Vous le voyez, il n’y a pas lieu de s’inquiéter.
L'Épée de la Providence, Chapitre ?.


— Il n’y a absolument pas lieu de se tourmenter, répéta Chapelle. Leurs seigneuries peuvent quitter Novigrad sans encombre. Je ne vous retiendrai pas, mais je me permets d’insister pour que vos seigneuries ne colportent pas les allégations imaginaires de l’aubergiste et ne commentent pas bruyamment ces événements. Nous, humbles serviteurs de l’Église, devrions considérer comme hérésie, avec toutes ses conséquences, les récits mettant en doute la puissance divine du Feu éternel. Les convictions religieuses de vos seigneuries, que je respecte quelles qu’elles soient, n’entrent pas ici en ligne de compte. Croyez simplement en ce que vous voulez. Je suis tolérant tant que l’on respecte le Feu éternel et que l’on ne blasphème pas contre lui. Celui qui osera blasphémer, je le condamnerai au bûcher, voilà tout. À Novigrad, tous sont égaux devant la loi. Le droit est le même pour tous : quiconque blasphème contre le Feu éternel périt dans les flammes et voit son patrimoine confisqué. Mais assez parlé de tout cela. Je le répète : vous pouvez sans encombre franchir les portes de Novigrad. Le mieux serait…
L'Épée de la Providence, Chapitre ?.


— C’était Chapelle, le préposé à la sécurité. Les services secrets de Novigrad dépendent de l’Église. Chapelle n’est pas un prêtre, mais l’éminence grise de la hiérarchie, l’homme le plus puissant et le plus dangereux de la ville. Tous, même le Conseil et les corporations, tremblent dans leurs braies devant lui : c’est une fripouille de premier choix, Geralt, ivre de pouvoir comme l’araignée de sang. Les gens parlent en douce de ses exploits : disparitions sans traces, fausses accusations, tortures, assassinats masqués, terreur, chantage, vol ordinaire, pressions, escroqueries et complots. Par les dieux, tu nous as fourrés dans une belle histoire, Biberveldt.
L'Épée de la Providence, Chapitre ?.


— Le Feu éternel doit brûler partout, comme on dit. Partout dans les environs, des autels qui lui sont consacrés doivent être érigés. Beaucoup d’autels. N’exige pas de détails, Dainty : je ne m’oriente guère dans les croyances humaines. Mais je sais que tous les prêtres, y compris Chapelle, ne s’occupent que de ces autels et de ce feu. On procède à de grands préparatifs. Les impôts vont augmenter, c’est sûr.
L'Épée de la Providence, Chapitre ?.


— Mélangées dans des proportions idoines, l’huile de poisson, la cire et l’essence colorée d’un peu de cochenille, expliqua le doppler, une fois versées dans des écuelles d’argile dans lesquelles on aura immergé un petit morceau de corde, donneront lorsqu’on allumera la mèche, une belle flamme rouge qui brûlera longtemps et ne sentira pas mauvais : le Feu éternel. Les prêtres ont besoin de cierges pour leurs autels consacrés au Feu éternel. Nous avons ce qu’il leur faut.
L'Épée de la Providence, Chapitre ?.


Culte du Feu Éternel dans les adaptations[]

Dans The Witcher[]

Entrée de Journal[]

Les disciples du Feu Éternel croient en la Flamme Éternelle, symbole de survie et de chemin à suivre dans les ténèbres. Pour eux, elle est un présage de progrès et de jours meilleurs. Les prêtres du Feu Éternel s’occupent des fidèles et des temples, dans lesquels une flamme brûle en permanence ; La branche militante de cette religion est l’Ordre de la Rose-Ardente.

Dans The Witcher, le jeu de rôle officiel[]

The church of the Eternal Flame started in Novigrad. The flame symbolizes Light emerging from the Darkness, knowledge, and faith guiding the faithful. At this time they were tolerant of other religions. The church’s original militant arm was the Order of the White Rose. As the church grew in size in Temeria and Aedirn, the targets of the militant arm became more widespread. All users of magic including witchers, hedge mages, and all non-humans, became enemies of the Order, which blamed them for everything from wars to the weather. Jacques de Aldersberg became the first Grand Master. When a white rose in his hand burst into flames, the renamed Order of the Flaming Rose became even more militant than before, leading some to suggest that his fanaticism had impaired his sanity.
Some say that after Jacques de Aldersberg’s death a new Grand Master named Siegfried of Denesle tempered the Order somewhat and changed the flaming rose banner to a rose banner with gold ribbon. But still, persecution continues. In Radovid, the Flaming Rose has their perfect monarch. He granted the Order land near Roggeven in Redania and encourages their mage hunts. The Eternal Fire is now the official religion of Redania. It is expanding rapidly, pushing out Kreve in the Northern countries. Recently, for unknown reasons, the Order of the Flaming Rose has disbanded, with some of the order remaining as police forces in Novigrad and guardians of the now greatly enlarged Grand Picket Temple. Others have become official Witch Hunters and some have been sent to the Temerian-Nilfgaard front, which is an opportunity for great works by the knights, but also a virtual death sentence.

Notes et références[]

Notes[]


Références[]