Sorceleur Wiki

Coram Agh Tera.jpg

Le Culte de Coram Agh Tera[1] est l'une des religions du Continent.

Prêtre(sses) notables[]

Sous la plume de Sapkowski[]

{{{3}}}
— « Un grain de vérité », dans la collection Le Dernier Vœu, Chapitre — La peste seule le sait, Geralt. Mais ça ne devait pas être un bon temple. Je me souviens que sur l’autel, il y avait des crânes et des ossements et qu’un feu vert brûlait. L’odeur était horrible. Mais venons-en au fait. Les gars ont d’abord immobilisé la prêtresse pour lui arracher ses vêtements, puis ils m’ont dit qu’il fallait que je devienne un homme. Et l’imbécile de morveux que j’étais est devenu un homme. Pendant l’acte, la prêtresse m’a craché en pleine figure et s’est mise à vociférer.
— Quoi donc ?
— Que j’étais un monstre dans la peau d’un homme et que je serais un monstre dans la peau d’un monstre. Elle a parlé d’amour, de sang… Je ne me rappelle pas. Je crois qu’elle avait un petit poignard, un tout petit poignard caché dans ses cheveux. Elle s’est tuée et alors… On a filé au triple galop, Geralt, c’est moi qui te le dis, on a failli crever les chevaux. Ce n’était pas un bon temple..


{{{3}}}
— « Un grain de vérité », dans la collection Le Dernier Vœu, Chapitre — Ce jour-là, lui dit-il, vous avez joué de malchance. Parmi tous les temples de Gelibol et de la vallée de Nimnar, il a fallu que vous choisissiez l’église de Coram Agh Ter, l’araignée à tête de lion. Pour rompre le charme que t’a jeté la prêtresse de Coram Agh Ter, il faut des connaissances et des compétences que je n’ai pas..


Coram Agh Tera dans les adaptations[]

Dans Wiedźmin: Gra Wyobraźni[]

Dans The Witcher[]

Coram agh Ter, l’Araignée à tête de lion, est une divinité cruelle qui demande des sacrifices de sang à ses adorateurs. Le culte de l’araignée à tête de lion est interdit et rares sont les lieux ou ses fidèles peuvent proclamer ouvertement leur foi. Temeria lutte pour faire disparaître la croyance en l’Araignée à tête de lion et ses fidèles sont jugés comme meurtriers.

Notes et références[]

Notes[]


Références[]

  1. Dans Le Dernier Vœu, Laurence Dyèvre a oublié le dernier "a" dans Coram Agh Tera.
  2. Licence The Witcher de CD Projekt RED