Sorceleur Wiki

Le couvin est une créature maudite résultant de l'absence de rites auprès d'un mort-né ou d'une fausse couche. Il se nourrit de fœtus et du sang des femmes enceintes pour se venger de ses bourreaux.

Couvin dans The Witcher[]

Dans The Witcher 3: Wild Hunt[]

Entrée de Journal[]

Dire qu'un couvin est moche, c'est comme dire que la merde n'a pas très bon goût : ce n'est pas totalement faux, mais ça reste assez loin de la vérité.
– Lambert, sorceleur de l'école du loup.
Le couvin est sans doute la créature la plus repoussante qu'un sorceleur puisse croiser au cours de ses voyages. Formé à partir du cadavre d'un bébé enterré sans cérémonie, il ressemble à un fœtus en décomposition aux traits déformés par la haine, la peur et la malice. Ce monstre hideux se nourrit du sang des femmes enceintes, malheureuses victimes de sa faim dévorante.
Le couvin sort de son antre à la tombée de la nuit pour rôder autour du chevet d'une future mère, dont il draine la force vitale ainsi que celle de son enfant. La pauvre femme, assaillie de cauchemars, est rapidement plongée dans un délire fiévreux. Au bout de quelques nuits de ce traitement, elle est trop faible pour se défendre, laissant au couvin le champ libre pour planter ses crocs acérés dans sa chair et la vider de son sang jusqu'à ce que mort s'ensuive.
Haut d'environ 50 centimètres, le couvin peut cependant changer de forme une fois gorgé de sang. Face au danger, il se transforme alors en une créature humanoïde difforme et bossue s'appuyant sur de longs bras décharnés. Sa force est alors décuplée et ses griffes peuvent infliger de douloureuses blessures.
Il est possible de lever la malédiction qui pèse sur un couvin. Il devient alors un sommeillard, esprit protecteur veillant sur la famille qu'il n'a jamais connue et le foyer où il aurait dû naître.

Dans The Witcher : Le Journal du Sorceleur[]

Note : En attente d'une traduction officielle.

Commoner Superstition[]

Ugh.... I could go my whole life without thinkin’ of botchlin’s and I’d be a happy dwarf. Ya see, when a baby’s born without a lovin’ mother, or their thrown away or the like, they turn into a botchlin’. These twisted little creatures that hate everythin’ and feed on the blood of pregnant women and babies. Ya can probably see why I ain’t so keen on thinkin’ about ‘em. Even if ya could get yer nerve up to slay the beast, it’s wicked fast and stronger than it’s got any right to be. Heh, only way to put the creature of its misery without hirin’ a witcher to convince its birth mother to spend the night, with the beast in her arms. From what I heard, soon as the sun rises, the beast’ll release its soul and all’ll be good.
—Rodolf Kazmer

Lore & Behavior[]

Botchlings are terrible creatures born from the uncermeonious burial or abandonment of babies. Unfortunately, during the Third Northern War, there are plenty of infants who have been abandoned or killed. Luckily, botchlings are among the least violent monsters in the category of cursed ones. While they feed on the blood of pregnant women and other infants they are not easily roused to anger and will rarely attack a passerby with no provocation.
If you must fight a botchling, be careful, as it will transform as soon as it feels threatened, into a much larger, more dangerous form, resembling an alghoul. In this form, the botchling’s body can project hard spikes which damage weapons and people alike. This combined with their razor-sharp claws and vampiric bite attack make them a formidable melee foe. Though in its combat form, a botchling will rarely try to drink its foe’s blood, preferring to tear them apart.
If possible, it is far more beneficial to try and “save” a botchling by breaking its curse. If the parent of the botchling is able to bury the botchling on their land and perform the elven naming ritual of Aymm Rhoin, the botchling will rise one day and one night later as a Lubberkin. This lubberkin then acts as a guardian spirit for the household it belongs to. This ritual is not easy to complete as not only must the parent of the botchling perform it, but the botchling must be kept calm during the ritual.


Notes et références[]

Notes[]

  1. ↑ Le poroniec est un démon hostile et malveillant du folklore des pays slaves, notamment en Pologne. Il a la réputation de naître du corps des fétus morts-né, ou bien des restes mal enterrés et donc déconsacrés des enfants morts en bas âge.

Références[]